envie de...

Publié le par ioana

Charles Henri... Mon chayoyi...

Une des personnes qui s'occupe de moi et que tu connais m'a dit "d'arrêter mon cinéma" parceque je suis triste, que je pleure et que l'autre jour j'avais envie de hurler ma douleur... Toi tu sais que je ne fais pas de cinéma et que je fais ce que je peux pour me battre au mieux. Mais je ne suis pas superwoman chéri... Je pense à toi tout le temps, tu me manques et ce foutu vide m'est lourd. C'est pas lourd le vide normalement. Mais sans toi c'est lourd... Je t'aime. Je sais que tu es fier de moi et que tu veilles sur moi, que tu veux que je continue les projets que nous avions ensemble. Je vais le finir ce livre, je vais prendre le temps... Et puis je vais le faire éditer. Tu m'aides à l'écrire, tu es avec moi, en moi. Mais ton absence physique est difficile. Je m'endors seule maintenant. Même si tu es dans mon coeur.

Chéri je ne suis plus massée ou alors une minute ou deux alors que tu me massais pendant des heures. Mes muscles me font mal mais je ne demande plus rien. J'ai l'impression d'être chiante. Toi tu savais et naturellement tu venais me masser, me tourner, avec tout l'amour du monde... J'ai l'impression d'être un poids. Pas pour tout le monde c'est sur mais quand meme.

Je m'occupe de nos chiens, de ton chien Bug, comme je peux, je crois qu'il est heureux mais parfois il est triste. Tchao elle est comme moi, triste... Tu nous manques, mais je te parle beaucoup... Je t'aime... Plus que tout.

J'ai honte de ce que mon corps produit, de mes besoins, de tout quoi. Je sais que je ne suis pas responsable et tu me donnes la force de continuer. Je suis entourée mais je manque cruellement d'auxiliaires de vie.
Je galère à trouver des auxiliaires de vie pour mon recrutement définitif.

Chéri, les administrations ne changent pas leur attitudes. Tout coute cher. Et tout est long. Tu sais je crois que je suis pas prete de l'avoir mon nouveau fauteuil, le devis définitif n'est pas arrivé. Après tu sais ça fait un an qu'on se bat alors... Pour le logement mon ange, rien n'avance, mais pour moi maintenant ça n'a plus d'importance. Ils ne se rendent pas compte tu sais... Je vais revoir le docteur la semaine prochaine (si elle est là, je sais que tu comprends et que tu souris!).

Heureusement j'ai tes souvenirs, ta présence dans mon coeur, mes chiens, mes amis, mon livre, mon blog. Je tente de tenir le cap dans cette tempête (et j'en chie! oui je sais chéri mon jeu de mots est con!)...

Je dois me lever, enfin me faire lever, me faire laver et habiller avant.
Et puis je prendrais mon joystick trop dur, que tu connais si bien pour manier mon fauteuil comme je peux cette après midi... Je sais que tu veilles sur moi et ça me rassure.

Je t'embrasse.
Tu me manques, j'espère que tu te sens bien où tu es.
Je t'aime.

Ta mimi, ou ta io...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne-Lise 02/07/2007 21:42

Celles et ceux qui vous disent d'arrêter votre cinéma  peuvent souffrir de n'avoir rien vu venir, de n'avoir pas su faire quelque chose pour l'éviter, d'avoir simplement aussi perdu un être cher ou de n'pouvoir vous donner de l'aide et de vous voir dans cet état. Pour la majorité des gens - c'est peut-être malheureux mais comme ça -  toute agressivité , colère ou haine vient d'une souffrance intérieure qu'ils n'arrivent pas à gérer, pas à regarder en face.
Autant vous, vous pleurez et ça vous libère, ce n'est pas une  honte, les larmes sont faites aussi pour ça. Autant eux n'arrivent pas à sortir leurs larmes et s'en prennent à ceux qu'ils pensent plus fabiles qu'eux.Ne vous fiez pas aux phrases qu'ils disent...Ecoutez votre coeur, il a pleins de belles choses à vous dire :-)
Pensées de soutien pour vous.

sandrine 02/07/2007 09:10

coucou ioana !
je vien daprendre le deces de charles henry!
je tien donc a te fair part de mes condoleances!
je sai ke tu doi avoir terriblement mal en ce moment!
je te fait 100000000 bizouxxxx ki jespere te reconforteront un pe !
ton amie
sandrine

nat' 01/07/2007 20:14

 c'est n'importe koi de dire que tu fais du cinéma ! nous , on sait ke ce n'est pas vrai !   n'écoutes pas les movaises paroles,continues a t'occuper de ton livre , tes ouafs , ton blog et penses aux personnes ki t'aiment et a charles henri ki doit etre fier de toi !

courage

Muriel 01/07/2007 11:35

Juste un petit bisou pour te redonner un peu de courage. N'ecoute pas les autres ecoute ta peine et pleure tant que tu en as besoin.

patychou1955 01/07/2007 01:33

Ioana, comme Charles Henri a dû être heureux de recevoir ta lettre!Tu agis comme tu le sens et c'est très bien: parles lui, exprimes ton ressenti, gueules à la face du monde, souris à la connerie humaine, le cinéma, c'est dans les grandes salles!  et VIS! tu n'as pas fini ta mission ...Je te fais un gros câlin bien tendre.Je vais ,une fois de plus, allumer mes rêves en pensant à toi et à ton sourire radieux.Paty